Le premier Musée de Ruelle dans toute la ville s’est ouvert dans le quartier de la Rue N°2 de Shimen

Publié le:2018-01-18

Nombre de lecture:

Journaliste YU Ruwen photographe

 (Journaliste XING Beilin) Quand on entre dans la communauté de Xiwang située dans la Ruelle N°68 de la Rue Fengxian, on peut trouver qu’un petit bâtiment en briques rouges et tuiles blanches sur le côté droit n’est pas différent de l'architecture environnante de Shikumen. En ouvrant la porte sculptée, on peut voir qu’un petit musée est apparu de manière impressionnante. La matinée du 4 janvier, le Musée de Ruelle du Jardin Xiwang s’est ouvert officiellement et gratuitement au public dans la communauté de Xiwang de la zone résidentielle de Fengxian du quartier de la Rue N°2 de Shimen. C’est le premier Musée de Ruelle de toute la ville en situant dans la communauté.

 

Les vieux objets de Shanghai rendent les souvenirs « vivants »

 

La superficie du Musée de Ruelle n’est pas grande, environ 130 mètres carrés. Après l’entrée, ce qu’on voit tout d'abord est un bâtiment unique de style du jardin européen et gravé en conformité avec le ratio de 1:30. Dans les deux vitrines placées étroitement à côté du mur, il y a jouets en étain, machines à écrire, coffre-fort et tirelires pendant la période de la République de Chine, boîtes de cadeau de Lao Dafang du Temple Jing'an, supports de roulement, téléphones pulsés démodés, téléphones BP et une large gamme de billets comme bons de grains, billets de viande, billets de voyage etc. « Le mini ventilateur de Watson a été utilisé en été quand il n'y avait pas de climatisation. Ce sont les objets quotidiens que l’on utilisait auparavant quand on vivait dans la ruelle. Quand on les voit, des souvenirs d'il y a des décennies sont apparus », a tellement dit au journaliste un résident ayant vécu dans la communauté pendant la plus grande partie de sa vie.

 

En plus des expositions physiques, le mur est couvert d'informations sur des célébrités et des bâtiments historiques dans la zone résidentielle de Fengxian, y compris de premières photographies du Collège patriotique ayant 116 ans d'histoire et fondé par CAI Yuanpei, des photos classiques et biographie de QI Yaxian, ancienne résidente décédée et « Hua Dan de l’Opéra Yue » qui a joué le rôle de maîtresse Xianglin et CAI Wenji en 1955 et 1960. Ces précieux images et panneaux d'exposition ainsi qu’une centaine de vieux objets de Shanghai avec une longue histoire ont présenté sous de nombreux angles le passé et le présent, les sciences humaines et des marques centenaires de la communauté de Xiwang, en démontrant la culture de ruelle du style de Shanghai avec une longue histoire, en faisant évoquer beaucoup de citadins leurs souvenirs de la vie dans la ruelle. Dans le coin du hall, il y a des dizaines de livres sur les thèmes du style de la vie de l’ancien Shanghai, tels que « Histoires de la ruelle » et « charme de l’ancien Shanghai », qui sont prêts à lire par les visiteurs.

 

Construit en 1911, la communauté de Xiwang est un ensemble architectural centenaire du style britannique de la Reine Anne et un bâtiment historique remarquable et protégé à Shanghai, où résidait également journaliste américain Smedley. Le responsable du quartier de la Rue N°2 de Shimen a déclaré au journaliste qu’en 2017, dans le processus de la construction de la « Belle Maison », on a creusé beaucoup de matériaux historiques de la communauté de Xiwang, au moment où l’idée de la construction du Musée de Ruelle a commencé à germer. Finalement à travers le moyen de remplacement, l’entrepôt de la Société de Propriété de la communauté a été transformé en Musée de Ruelle. « La construction du Musée de Ruelle consiste à transmettre les histoires humaines, le contexte historique et les sentiments culturels des bâtiments historiques bien protégés dans la communauté, ainsi qu’à chercher une plate-forme pour exposer et faire connaître les bâtiments historiques en protection. »

 

Les bénévoles racontent les histoires de la ruelle

 

Le jour même de l’ouverture officielle du Musée de Ruelle, les guides bénévoles du musée ont commencé à travailler officiellement. À l’aide de leur propre expérience et des histoires apprises de la vie dans la ruelle, ils ont rendu aux visiteurs les souvenirs de la vie quotidienne de la ruelle qui pourraient être étrangers.

 

La guide bénévole HUANG Siqi est une travailleuse sociale de la communauté de Xiwang, l’expérience de la collecte et de l’arrangement des objets exposés du musée lui a permis de posséder plus de sentiments plus intimes sur cette communauté centenaire. « Des bandes dessinées épuisées telles que « Histoire de la Reconnaissance de Traverser le Fleuve Yantzé » et « Prendre la Montagne de Tigre par Stratégie » sont des dons des animateurs collectionneurs, dont une série de certificats et billets pleins d'horodatage tels que Certificat du Membre de l’Équipe de la Propagande de la Pensée-Maotsétoung des Travailleurs de Shanghai et Billet mensuel du Transport en Commun de Shanghai sont donnés par la couple LI Chongxiang et WEN Zhongshan, résidents de la communauté de Xiwang. Les plaques d'immatriculation du vélo à Shanghai au début de la Libération aux années quatre-vingt-dix ont été descendues des vélos de la marque de Libération constituant « Quatre grands Cadeaux de Mariage » et bien réservées par les résidents », a déclaré HUANG Siqi au journaliste en présentant les objets exposés, en plus des collections fournies par l’Association de la Collection de Shanghai, les autres sont des « vieux bébés » donnés par des résidents de la communauté et des objets d'une importance commémorative spéciale. Madame WANG Qiu, âgée de plus de 80 ans et femme du chanteur décédé WEN Kezheng, a fait don de photos de famille d’il y a plus de 30 ans. L’ancien musicien TU Bahai vivant à proximité de la communauté de Xiwang a fait don d'un manuscrit de la chanson thématique des Jeux d'Asie de l'Est de Shanghai en 1993.

 

« À l’aide du moyen de musée, le quartier nous a permis de connaître plus sur la ‘grande histoire’ vécue par la communauté de Xiwang et sur la mémoire de la vie des résidents à cette époque-là. Je le trouve particulièrement significatif et j'espère pouvoir faire un peu de contribution à transmettre la présente culture, de sorte que plus de gens connaissent l'histoire en direct dans la ruelle et que la mémoire de la ruelle ne soit pas oubliée », a déclaré HUANG Siqi.

 

Explorer le nouveau transporteur de la « mémoire urbaine »

 

Le journaliste a appris du quartier de la Rue N°2 de Shimen que dans le fonctionnement du musée et la protection des bâtiments historiques, le quartier explorerait activement le mode de « Autonomie des résidents, co-gouvernance des unités et partage social » sous la direction de la construction du Parti. En plus d'embaucher XUE Liyong et d'autres historiens bien connus à Shanghai comme consultants pour le fonctionnement du musée, le quartier a également embauché des résidents pour faire du bénévolat en tant que guides de musée et bénévoles d’inspection des bâtiments exceptionnels du quartier.

 

 « Le Musée de Ruelle du Jardin Xiwang n'est pas seulement un espace d'exposition, mais aussi un espace pour les activités des résidents. Les activités du musée tout au long de l'année ont été finalisées, dans l'espoir de permettre d'une manière vivante aux gens de ressentir les changements historiques et culturels à Shanghai. En janvier l’Exposition thématique des Jeux d’enfance dans la Ruelle, en février les Activités interactives du Papier découpé pour la Décoration de Fenêtre et pour accueillir la Fête du Printemps, en mars l’Exposition thématique de la Culture du style de Shanghai, en mai l’Exposition thématique de l’Éducation de la Révolution rouge », a exprimé le responsable du quartier de la Rue N°2 de Shimen que le quartier explorerait d’une manière plus poussée de nouvelles mesures pour protéger les bâtiments exceptionnels et la construction du nouveau transporteur de la « mémoire urbaine », afin de fournir un espace public chaleureux qui permet aux citadins de lire les histoires derrière les bâtiments, aux jeunes de connaître la culture traditionnelle de Shanghai, aux unités communautaires de participer à l’autonomie et au partage communautaire, dans le dessein de renforcer d’une manière plus poussée le sens d'appartenance et d'identité des résidents et des unités communautaires. A partir de maintenant, le musée organisera régulièrement sur une base mensuelle des expositions thématiques et des activités interactives avec la culture traditionnelle afin que la mémoire urbaine et la culture de ruelle se transmettent de génération en génération.


attachment: